C'est quoi en fait une épargne-pension ?

Vous avez tous déjà entendu parler de l’épargne-pension. Et vous avez tous déjà entendu qu’il est intéressant de souscrire une épargne pension le plus tôt possible. Mais en réalité, vous n’avez jamais contacté votre courtier ou votre banquier parce que vous ne savez pas exactement ce que c’est une épargne pension. Vous n’en percevez donc peut-être pas réellement l’utilité…

Et bien c’est assez simple.

Nous savons aujourd’hui que la pension légale, c’est-à-dire la pension financée par l’Etat lors du départ à la retraite, est largement insuffisante pour permettre au travailleur de maintenir un niveau de vie équivalent à celui qui était le sien avant son départ.  Ce simple constat est d’autant plus vrai pour les indépendants. La retraite moyenne pour un indépendant tourne autour des 850€/mois.

L’épargne pension est donc un produit de placement, d’épargne, qui vous permet de constituer un capital supplémentaire en complément de la pension légale.

Jusque-là, rien de particulier.

L’intérêt réside dans l’avantage fiscal généré par l’épargne pension.  En effet, l’Etat accorde un avantage fiscal de 30% sur la prime versée annuellement, avec un maximum de prime de 960€ (ou 1230€ mais avec un avantage de 25%).

Faites le calcul… vous versez 960€ à votre banquier ou à votre assureur et vous récupérez 30% sur vos impôts, soit 288€.

A la grosse louche : 672€ payés =>960€ épargnés

Génial !

Au niveau de la taxation, retenez que le capital est taxé anticipativement à 8% à 60 ans, si vous avez souscrit le contrat avant vos 55 ans :

  • En assurance, c’est le capital, hors participation bénéficiaire de la compagnie (ce qui peut représenter un part importante du capital global constitué), qui est taxé

  • En banque, c’est  le capital sur un rendement fictif de 4,75%, même si le rendement réel est inférieur, qui est taxé.

Dans ces deux cas, vous ne serez plus taxé de vos 60 ans jusqu’au terme du contrat mais vous pourrez continuer à bénéficier de l‘avantage fiscal.

Si vous avez souscrit votre épargne pension après vos 55 ans, vous serez alors taxé au terme d’un délai de 10 ans.

Sur le principe, c’est donc très simple. Ce qui peut être un peu plus compliqué, c’est de déterminer vers qui se tourner pour mettre en place une épargne pension.

Ainsi, vous avez la possibilité de souscrire une épargne pension soit via votre banquier, soit via votre assureur.

Le banquier investira toujours vos primes dans un fonds de pension potentiellement risqué. Votre assureur investira vos primes dans un produit « safe » de la branche 21 ou un produit « moins safe » de la branche 23, selon votre choix.

Qu’est-ce que cela signifie encore ? Branche 21 ou branche 23 ?

Retenez simplement ceci :

  • Si vous choisissez la branche 21, votre assureur devra vous garantir le capital constitué à concurrence de 100.000€. Idem que pour un compte épargne classique. Vous jouez alors la carte de la sécurité et vous profitez de l’avantage fiscal de 30%, ce qui in fine vous offre un rendement intéressant. 

  • Si vous choisissez la branche 23, l’assureur jouera le rôle du banquier et investira vos primes dans des fonds d’investissement plus ou moins risqués, sans vous garantir le capital. Le rendement lié au fonds devient alors potentiellement plus intéressant. Au rendement généré par la déduction fiscale de 30 % vient alors se coupler le rendement plus ou moins intéressant du fonds.

Vous savez maintenant à qui vous adresser.

Reste encore à insister sur l’importance de souscrire une épargne-pension le plus tôt possible.

En effet, il est facile de comprendre que si vous commencez à épargner à 18 ans, votre capital au terme à l’âge de la pension sera nettement plus intéressant que si vous commencez à 45 ans…. Logique.

Et je ne parle même pas ici des intérêts composés, à savoir, les intérêts sur les intérêts.  

C’est tout.

Ha non, encore une information à vous donner qui me semble importante !

On entend souvent dire chez les jeunes qu’ils ne souscriront pas d’épargne-pension car c’est de l’argent dont ils ne pourront bénéficier qu’à leur pension. Et bien sachez que ce n’est pas tout à fait juste. Votre épargne pension peut être utilisée pour de l’investissement immobilier. Quel jeune ne rêve pas d’acquérir des briques ? Utiliser dès maintenant de l'argent 'bloqué' pour une acquisition immobilière. Je n'en écris pas plus.

En résumé, l’épargne-pension est un bon produit de base pour faire un peu d’épargne forcée tout en bénéficiant d’avantages fiscaux.

  • Si votre objectif est la sécurisation de vos avoirs, vous vous tournerez plutôt vers l’assurance de branche 21.

  • Si a contrario, votre objectif est le rendement pur, vous choisirez soit la banque, soit l’assurance de branche 23 et dans ce cas, vous bénéficierez également de l’effet boule de neige de la capitalisation, pour autant que vous ayez commencé tôt.

Contactez-moi si vous voulez en savoir davantage. 

9 vues

© 2020 Lionel Melot by Assurgroup SPRL

  • Black LinkedIn Icon

Rue de Gembloux 9, 5080 Rhisnes

0032 81 22 82 44

contact@cabinetlionelmelot.be